Généralités sur les oméga 3

in Micronutrition 13 septembre 2017

Il y a 3 types d’oméga 3 : l’acide Alpha-linolénique, l’EPA et la DHA, les 2 derniers étant issus du premier.
L’enzyme qui permet cette transformation diminue avec l’âge, le stress, le tabac, le diabète, l’insuline, les anti-inflammatoires, les infections virales, l’alcool, le cancer, l’obésité, les régimes et de multiples autres raisons.
Le cerveau grandit de façon impressionnante, jusqu’à la création de 250 000 nouveaux neurones à la minute à certaines périodes.
A la naissance, le cerveau représente 16% du poids du corps alors qu’adulte c’est 2%. Il atteint la taille adulte en 3 ans d’où l’intérêt de l‘apport régulier en oméga 3 pendant les 3 premières années de la vie.
C’est la DHA qui est le plus important oméga 3, située dans les synapses et les photorécepteurs.
L’huile contenant le plus d’oméga 3 est l’huile de Colza. Les huiles de lin et de noix en contiennent aussi mais sont difficilement consommables (oxydation rapide).
L’idéal est de consommer 2/3 d’huile de colza et 1/3 d’huile d’olive.
Saumon, maquereau et thon rouge sont les plus riches en DHA, (action sur la dépression).
Hareng, saumon sont riches en EPA (action sur les problèmes vasculaires).
Il faut conserver les huiles riches en acides gras polyinsaturés à l’abri de la lumière.
Les besoins en acide alpha-linolénique sont de 1,3g/j, avec en sus 500mg/j d’EPA + DHA.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Share This
    Cart